Vient de paraître

Publié le par Nectaire Tempion

Jean Levy, Réflexions chinoises,

chez Albin Michel.

Je ne l’ai pas encore lu, mais suis déjà déçu, car l’auteur a translittéré en communiste.

J’eusse préféré qu’il transcrivît en tibétain, car je suis pour le Dalaï lama.

Ou bien, on fait le jeu d’un régime encore pire que le Troisième Reich : en ce cas, on n’est pas mon copain.

Ou bien, on s’adresse à l’honnête homme, dont on sait, depuis Furetière, qu’il ne se pique de rien : en ce cas, on rédige dans la langue des cours, le français, et la romanisation des mots laissés en chinois suit : EFEO.

Ou bien on écrit pour la république des savants, dont l’idiome actuel est l’anglais et, bien entendu, on recourt au Wade-Giles.

Jamais au pinyin, sous aucun prétexte : c’est un fait de collaboration.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article