Vu à Roubaix, par temps de canicule

Publié le par Nectaire Tempion

En 2003, me semble-t-il.

Un chien se trouva mal, sur la grand-place.

Sa maîtresse le prit dans ses bras et cria :  « police ! police ! » Les policiers qui se trouvaient à quelques mètres ne daignèrent pas l’aider. En revanche, un patron de café vint apporter de l’eau à la pauvre bête.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article