Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tignasses et teigneux

En 1644, les chefs de bannière mandchous ont assis la dynastie des grands Ts’ing sur le trône du dragon. Mais pacifier la Chine leur a demandé quarante ans. Ils ont imposé à la gent masculine le port de la coiffure mandchoue (crâne rasé sauf la fameuse...

Lire la suite

Consentement à l'impôt

Pour qu'un prélèvement obligatoire soit réputé consenti, le moins qu'on puisse demander est qu'il soit voté par les mandataires de ceux qui le subiront, et non par les représentants de ceux qui le dépenseront. Il en résulte que les fonctionnaires ne devraient...

Lire la suite

... ces féroces soldats

Qui viennent jusque dans nos bras Egorger nos fils, nos compagnes Algérie, 1962. : une patrouille composée d'appelés du contingent se paie au fusil-mitrailleur un gamin de seize ans en train d'écrire "Vive l'O.A.S." sur un mur. Limousin, 1944 : la division...

Lire la suite

Réponse à Madame Giappiconi

Sur son commentaire du billet : Le stupide XVIII° siècle. Madame, Jamais, je n’aurais osé espérer que mon blogue recevrait la visite d’une dix-huitèmiste érudite. Mais je me sens presque aussi humilié que flatté, car force m’est de vous donner raison....

Lire la suite

La pensée du jour

La théologie et la métaphysique, la cosmogonie et la recherche fondamentale, sont à la religion de famille, la religion innée, ce que la cerise est au gâteau. On choisira le gâteau quand on choisira son berceau.

Lire la suite

Coup de chapeau à un amateur

Ma volonté est que mes dessins,mes estampes, mes bibelots, mes livres enfin les choses d'art qui ont fait le bonheur de ma vie, n'aient pas la froide tombe d'un musée, et le regard béte du passant indifférent, et je demande qu'elles soient toutes éparpillées...

Lire la suite

Le stupide XVIII° siècle

Je redoute d’être dupe. Le “stupide XIX° siècle” a commencé en1747, lors de la première du “Mariage à la mode”, comédie larmoyante due à Nivelle de La Chaussée. Cettte niaiserie, qui méritait un bide, fit un tabac. En 1788, Virginie préfèra se noyer que...

Lire la suite

La pensée du jour

Rien n’est inéluctable, sauf la mort, mais tout est irréversible. Ainsi, on peut restaurer une porcelaine brisée, mais elle ne redevient pas intacte. Evitons de mêler la vaisselle aux scènes de ménage.

Lire la suite

Un trou sans fond

En novembre 2006, dans un jardin privé, à Pouilly-sur-Meuse, deux amis mirent à jour 31 pièces d’orfévrerie des XV°-XVI° siècles, en remarquable état de conservation. Celui qui les enterra avait sans doute une raison facile à deviner. Le Musée historique...

Lire la suite