Le prétoire n'est pas un décor de cinéma

Publié le par Nectaire Tempion

Recourir à un simulacre de procédure pénale pour régler des comptes politiques est un dévoiement révolutionnaire.

Faites comme moi : torturez vos ennemis vaincus pour les rendre loquaces, puis achevez-les !

 

 

Commenter cet article