Pas de trêve pour les économies

Publié le par Nectaire Tempion

Le site d’Ouest-France titre :

« 8000 € pour le tableau “le maire de Rennes” (1890) acquis aux enchères par le musée de Bretagne ».

Est-ce à dire que l’Administration a enchéri, et non pas, à son habitude, révisé ? Cela survient parfois. Un instant de probité, sans doute, ou, peut-être, de compassion pour le vendeur.

Il s’agit d’un tableau pompier, résolument républicain, haut de 2 m, par une certaine Thérèse Moreau de Tours (vous connaissez ? moi non plus). Sur ce chef-d’œuvre, un personnage se gratte le mollet.

Les contribuables pleurent 8000 euros, plus les frais. Mais aucun amateur ne mettrait ça chez lui.

Sans regret, sauf pour les sous.

 

 

Commenter cet article