Pas de trêve pour les économies

Publié le par Nectaire Tempion

Le site d’Ouest-France titre :

« 8000 € pour le tableau “le maire de Rennes” (1890) acquis aux enchères par le musée de Bretagne ».

Est-ce à dire que l’Administration a enchéri, et non pas, à son habitude, révisé ? Cela survient parfois. Un instant de probité, sans doute, ou, peut-être, de compassion pour le vendeur.

Il s’agit d’un tableau pompier, résolument républicain, haut de 2 m, par une certaine Thérèse Moreau de Tours (vous connaissez ? moi non plus). Sur ce chef-d’œuvre, un personnage se gratte le mollet.

Les contribuables pleurent 8000 euros, plus les frais. Mais aucun amateur ne mettrait ça chez lui.

Sans regret, sauf pour les sous.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article