Et toc !

Publié le par Nectaire Tempion

«Le Conseil [constitutionnel] a jugé qu'en réprimant la contestation de l'existence et de la qualification juridique de crimes qu'il aurait lui-même reconnus et qualifiés comme tels, le législateur a porté une atteinte inconstitutionnelle à l'exercice de la liberté d'expression et de communication».

Mais cela n’excuse pas les Jeunes Turcs d’avoir procédé au génocide des Arméniens, et moins encore, pire que la dépêche d’Ems, les autorités de l’actuelle République turque de s’être calomnieusement prévalues d’un génocide français dans l’Algérie française. Le moins que le Quai puisse faire est de rompre les relations diplomatiques avec Ankara.

 

 

Commenter cet article